RELATIONS

Réflexions sur l’amour: comment (bien) choisir son partenaire de vie ?

Je décide aujourd’hui de me transformer en “relationship adviser” le temps d’un article. Depuis quelques jours déjà, je m’interroge profondément sur cette quête du partenaire idéal, quête que nous semblons tous poursuivre, d’une façon ou d’une autre.

Petits #disclaimers avant de poursuivre votre lecture :

  • Cet article a été écrit par MOI et concerne MON expérience et MON ressenti sur la chose.
  • Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec moi.
  • Cet article n’est pas à prendre comme parole d’évangile.

Bonne lecture. 🙂

Si l’être humain n’est pas monogame par nature, il est très certainement appelé à vivre entouré. Ainsi, en grandissant et en évoluant dans notre vie, nous expérimentons des choses différentes avec des personnes tout aussi différentes. Ces expériences nous aident à nous trouver, à définir ce que nous voulons ou ne voulons pas, à savoir clairement ce que nous attendons d’autrui, précisément dans le cadre d’une relation amoureuse.

Quand on parle d’amour, les esprits s’échauffent, les coeurs s’agitent et notre raison semble nous fuir. Toutefois, j’ai constaté que l’amour était pour moi un sujet très sérieux. Je ne suis pas très idéaliste, je suis plutôt réaliste et j’aime m’avancer et m’engager avec certitude. Aussi, ces temps-ci, je me pose beaucoup de questions. Car, voyez-vous, je fais face à un “dilemme“.

Ce dilemme, nous l’avons TOUS déjà rencontré.
D’un côté, il y a ce que nous voulons. De l’autre, il y a ce dont nous avons besoin. La nuance, ici, est souvent peu claire (ou nous décidons tout simplement de l’ignorer).
Pour ma part, j’ai longtemps mis en avant ce que je voulais au détriment de ce dont j’avais besoin. Je crois que nous l’avons tous déjà fait.
Etant très superficielle comme personne, j’avais pour habitude de privilégier les apparences ; je donnais beaucoup plus d’importance à l’image que je renvoyais plutôt qu’à celle qui était vraie, authentique. Après de longs monologues avec moi-même, j’ai tout bonnement constaté que les choses simples avaient un goût exquis. Ces choses simples, ce sont par exemple un partenaire clair sur ses intentions ; un partenaire qui vous montre qu’il vous aime autant par ses mots que par ses actes ; un partenaire qui vous écoute, vous soutient, envers et contre tout ; un partenaire qui communique avec vous, etc.

Malheureusement, en tant que femme, la société patriarcale nous fait croire que ces choses sont bien trop simples.

Nous ? On veut des bad boys, on veut des disputes, on veut de la passion, on veut du feu.
Mais on se repose à quel moment ?

Bien sûr, personne ne veut d’une relation plate et sans passion.
Mais personne ne veut des cris et des disputes à longueur de journée non plus.
Et cela, je l’ai pris comme une gifle dans ma face. Ces deux tweets sont criants de vérité.

l'amour
l'amour

Une question toute bête que je me suis posée, c’est de savoir si je savais aimer et si j’avais été correctement aimée une seule fois dans ma vie.
L’amour n’est pas un sentiment simple. Nous avons lu, entendu tellement de choses à ce sujet qu’il est parfois difficile de démêler le vrai du faux.
On peut aimer une personne. Mais on ne peut l’aimer pour toujours seulement si l’on choisit tous les jours de l’aimer et de faire des efforts pour elle.
Essayez de vous pencher un peu plus sur vos relations, sur leurs failles… Vous verrez que même si vos précédents partenaires vous ont fait du mal, pour vous cela était peut être justifié.
Si ça ne l’était pas, cela justifie la personne que vous êtes devenue.
DECONSTRUISEZ TOUT CECI.

Je ne peux que vous recommander cette trilogie de bell hooks ! Ces livres sont en anglais mais je vous assure qu’ils m’ont profondément impactée, surtout qu’ils apportent des réponses à des questions que nous nous posons tous.

1) All About Love: New Visions ; disponible ici
2) Salvation: Black People and Love ; disponible ici
3) Communion: The Female Search for Love ; disponible ici

Faites la paix avec vous même. Apprenez à vous connaître: de quoi avez-vous réellement besoin pour être heureux ? connaissez vous seulement votre love language ?
Le love language, ou langage de l’amour en français, est la façon dont vous donnez et recevez de l’amour. Toutes les personnes sont différentes, nous oublions très souvent de nous adapter à la personne que nous avons en face de nous.
Il existe cinq langages de l’amour: les paroles valorisantes, les cadeaux et présents, les services rendus, les moments de qualité et le toucher physique.
Un exemple tout bête: Si votre langage d’amour sont les paroles valorisantes mais que votre partenaire vous couvre constamment de cadeaux, il y aura un manque… Vous apprécierez certainement ces cadeaux là, mais vous ne vous sentirez pas aimé.e comme vous le voulez.
C’est pourquoi il est important de connaître son langage, de le comprendre ; mais aussi de connaître et de comprendre celui de son partenaire.
Je vous invite à lire cet article, qui l’explique de façon très simple et accessible.

La société actuelle nous pousse à privilégier les apparences, alors que pour être vraiment heureux, il faut se pencher attentivement sur les qualités intrinsèques d’une personne et sur la plus value que celle-ci ajoute à notre vie. En effet, à quoi bon s’enticher d’une personne si cette dernière nous fait régresser ?
Attention, je ne suis pas en train de dire que nos préférences physiques ne comptent pas. Je dis juste qu’elles ne sont pas aussi importantes que des qualités telles que la gentillesse, le respect, l’ambition, etc. Car pour un partenaire de vie, ce sont ces qualités là qui feront la différence.

Avant de vous engager, posez vous les bonnes questions. J’en ai fait une petite liste, que je partage ici avec vous :

  • Est ce que je suis prête à apporter mon soutien sans faille à mon partenaire ?
  • Est ce que je suis prête à surmonter les obstacles, les épreuves qui se présenteront à nous ?
  • Est ce que je suis prête à fournir les efforts nécessaires pour le bien être de mon partenaire mais aussi pour celui de notre relation ?
  • Si vous êtes monogame: Est ce que je suis prête à renoncer à tous les autres et à m’engager honnêtement et durablement avec mon partenaire ?
  • Si vous êtes polyamoureux (ce qui est mon cas): Est ce que j’ai communiqué clairement mes attentes, mes souhaits, ma façon de fonctionner à mon partenaire ? Celui-ci est-il prêt à s’engager dans ce type de relation ?
  • Avons-nous les mêmes ambitions, notamment concernant le mariage et les enfants ? => Question TRES importante, car il y a des sujets sur lesquels on ne fait pas de concessions, au risque d’en vouloir à notre partenaire plus tard…

Les petites questions (tout aussi importantes) viennent ensuite, à savoir comment éduquer nos enfants, si nous voulons en avoir ; comment organiser notre vie à deux ; comment concilier travail et vie privée, etc.

En amour, il faut choisir

Oui, l’amour est un choix. C’est un sentiment, mais c’est aussi un choix.
On choisit une personne, on choisit de n’aimer qu’elle (ou pas), on choisit de faire des efforts continuellement pour entretenir cet amour et cette relation.
Dès lors que vous arrêtez de choisir, votre relation se transforme…
N’oubliez pas: vous devez être deux à faire ce choix tous les jours. L’amour n’est pas à sens unique.

En amour, il faut être attentif, cela dès le début !

Oh oui, il y a des signes qui ne trompent pas. Un conseil que je peux vous donner, c’est de croire tout ce qu’un partenaire vous dit sur lui, dans les débuts de votre relation.
Par exemple, un partenaire qui vous dit en plaisantant qu’il n’a jamais été fidèle, CROYEZ LE et FUYEZ ! Non, vous n’allez pas le changer. Non, il ne sera pas différent avec vous.
Cela est valable pour tous les signes qu’on choisit d’ignorer. Prenez les en compte, ils vous montrent déjà un aperçu d’une possible vie à deux. Voulez-vous cette vie pour toujours ? Telle est la question.


Evidemment, mon propos est à nuancer… des hommes parfaits au début se sont transformés en monstres après le mariage. Faites attention à vous et prenez les bonnes décisions ; n’hésitez pas à demander de l’aide si besoin.

En amour, il faut travailler sur soi-même avant tout

Avant d’être heureux avec une personne, il faut savoir être heureux avec soi-même. Avant d’aimer une personne, il faut s’aimer soi-même.

love l'amour self love

Prenez le temps de guérir de vos blessures, de vous comprendre et de vous pardonner. Votre partenaire n’est pas votre thérapeute…
Prenez le temps de réfléchir sur votre façon de donner et de recevoir de l’amour, sur ce que vous recherchez vraiment dans une relation.

Allez y à votre rythme et faites vos choix en fonction de vous ! Ne vous laissez pas influencer, ni par la société, ni par votre famille.

Une chose que j’aimerai vous faire comprendre avec cet article, c’est qu’on ne s’engage pas pour des raisons superficielles. Je ne vous demande pas de faire un Powerpoint avant de vous décider, mais ne le faites pas à la légère et faites attention à tous les détails. Il faut que la personne appelée à partager votre vie (pour toujours), réponde impérativement à certains critères, que vous aurez fixé.
La perfection n’existe pas, il y aura toujours des choses que vous voudriez changer chez votre partenaire mais le positif doit LARGEMENT prendre le dessus sur le négatif.

Sur ces doux mots, je vous souhaite à toutes et à tous d’être parfaitement heureux, comblés. Aimez à votre façon, écoutez vous, prenez soin de vous.

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Suggestion: Comment bien choisir un partenaire de vie ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *